Accueil News de la recherche Une protéine responsable de l'anorexie et de la boulimie
Une protéine responsable de l'anorexie et de la boulimie PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 20 Novembre 2014 10:27

5 à 10% de la population mondiale souffre d’un trouble alimentaire (anorexie, boulimie, hyperphagie, etc.). Pourquoi assiste-t-on à cette inexorable progression des dérèglements du comportement alimentaire ?

 

Des influences génétiques ont été évoquées dans l’obésité ainsi que des facteurs environnementaux comme les perturbateurs endocriniens. La modification de la flore intestinale demeure l’une des meilleures hypothèses. C’est pourquoi une équipe de l’Inserm de Rouen a travaillé sur le sujet et montré que certaines bactéries intestinales pouvaient influencer la sensation de faim.

Il s’agir d’un phénomène complexe qui met en jeu une protéine fabriquée par les colibacilles (E. Coli) que le système immunitaire neutralise en produisant des anticorps. Or cette protéine est structurellement très proche d’une hormone, la mélanotropine, impliquée dans la satiété. De fait, les anticorps se lient à la mélanotropine « par erreur » modifiant ainsi ses effets en augmentant la sensation de faim ou en la diminuant selon les personnes.

Les chercheurs souhaiteraient développer un test sanguin capable de détecter les taux anormaux de cette protéine.

 

Source : Anorexie / boulimie : une protéine bactérienne mise en cause, octobre 2014