Accueil Nutrition pratique Tout savoir sur les allergies alimentaires
Tout savoir sur les allergies alimentaires PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 01 Novembre 2011 23:39

Les allergies alimentaires ont progressé au cours de ces dernières années passant de 1% en 1970 à 6 à 8 % de la population en 2010. Lors de ces trente dernières années, nos habitudes alimentaires se sont considérablement modifiées : nouveaux aliments exotiques, protéines pour rehausser le goût, nouveaux modes de conservation ou encore la diversification trop précoce de l'alimentation chez les bébés.

L’allergie alimentaire est une réaction anormale de défense immunitaire du corps à la suite de l’ingestion d’un aliment considéré comme un corps étranger dit allergène. Si l’allergie alimentaire peut apparaître à tout âge, elle reste plus fréquente chez l’enfant avant l’âge de 4 ans. À cet âge, le système digestif ainsi que le système immunitaire ne sont pas encore matures, ce qui rend plus susceptible aux allergies. En France, la prévalence des allergies alimentaires évolutives en population générale se situe autour de 3,2%.

Les aliments les plus fréquemment en cause chez l’enfant sont principalement d’origine animale :

  • œuf (34% des cas)
  • arachide (25% des cas)
  • lait (8% des cas)
  • poisson (5% des cas)

 

Les aliments les plus fréquemment en cause chez l’adulte sont principalement d’origine végétale :

  • rosacées (abricots, cerises, fraises, framboises, noisettes, pêches, poires, pommes, prunes) dans 13 % des cas
  • fruits dits du groupe latex (bananes, avocats, châtaignes, kiwis) dans14% des cas
  • fruits secs oléagineux et ombellifères (aneth, carotte, céleri, fenouil, persil) dans 9,5% des cas

 

Les manifestations provoquées par une allergie alimentaire sont nombreuses et surviennent en général quelques secondes à quelques heures après avoir ingéré l'aliment responsable. Elles se caractérisent par :

  • Des douleurs abdominales
  • Un gonflement des lèvres et de la muqueuse buccale
  • Un gonflement de la peau traduisant la présence d'œdème (œdème de Quincke)
  • Des troubles digestifs
  • Une urticaire
  • De l'asthme
  • Un écoulement du nez
  • Des maux de tête

La survenue d'un choc anaphylactique provoqué par une allergie alimentaire reste tout à fait exceptionnelle.

Aucun traitement ne permet d’éliminer une allergie alimentaire. La meilleure des solutions consiste à supprimer tout contact avec l'aliment responsable. Ainsi il est important de connaître parfaitement tous les produits qui contiennent l'allergène. C’est pourquoi une réglementation européenne oblige à déclarer dans la liste des ingrédients toutes les substances ou les dérivés de ces substances appartenant à la liste des 12 allergènes à étiquetage. La déclaration est obligatoire quelle que soit la quantité d’aliment.

 

Sources : www.cicbaa.com

Directive 2003/89/CE du Parlement Européen et du Conseil du 10 novembre 2003 modifiant la directive 2000/13/CE en ce qui concerne l'indication des ingrédients présents dans les denrées alimentaires